TABLE DES MATIÈRES

Abonnez-vous à notre newsletter

Récession économique : comment préparer les opérations de son entreprise ?

Jean-Philippe Raiche

Dans un cycle d’incertitude économique, rien de plus normal qu’être un peu frileux dans vos investissements. Pourtant, durant cette période difficile, l’avenir de chaque organisation repose sur l’équilibre entre la prudence et des investissements judicieux.

En bref :

Les investisseurs stratégiques, grands gagnants des crises économiques

Les chercheurs du Harvard Business Review ont analysé les performances de 4 700 compagnies à travers les 3 dernières récessions. Le constat est clair : il faut investir ! Que ce soit dans l’efficacité opérationnelle (optimisation des processus, Lean Manufacturing, etc.), le développement de nouveaux marchés ou dans l’achat d’actifs (nouveaux équipements et infrastructures), il a été démontré que les organisations qui avaient poursuivi leurs activités ont obtenu des résultats nettement supérieurs après le ralentissement économique que les entreprises qui se sont concentrées sur la réduction des effectifs.

Tableau | La meilleure combinaison d'initiatives en période de récession
Source : Harvard Business Review

Si vous êtes un propriétaire d’entreprise, sachez qu’il y a 3 principaux types d’investissements qui vous aideront à améliorer votre situation financière à la suite d’un ralentissement économique.

1. Améliorer l’efficacité opérationnelle

Au fil du temps, les recherches nous indiquent que les organisations qui visent à améliorer leur efficacité opérationnelle durant une période difficile s’en sortent statistiquement mieux que celles qui réduisent agressivement le nombre d’employés pour survivre aux prochains mois, sans réelle vision à long terme.

Elles misent sur :

  • L’optimisation des processus
  • La mise à jour et l’amélioration des outils de gestion
  • L’implantation du Lean Manufacturing
  • La révision des structures de communication

Qu’est-ce que ça leur apporte ?

  • Un meilleur moral : Pendant une période d’incertitude, c’est crucial de garder un bon état d’esprit et de faire en sorte que les employés se sentent valorisés ! Quand ceux-ci sont engagés dans l’activité économique de l’entreprise (comme l’optimisation des fonctionnements et le développement de leurs compétences sous forme de formation et de coaching), ils se mobilisent et veulent faire partie de la solution pour la relance. Ils ne passent pas leur temps à s’inquiéter de leur sécurité d’emploi.


  • Des gains durables : En réexaminant chaque aspect du mode opératoire de l’organisation pendant un ralentissement économique, on peut réduire les coûts d’exploitation de façon permanente. Lorsque la demande reviendra à plein régime, les tarifs resteront bas grâce aux processus optimisés et les bénéfices augmenteront plus vite que ceux de la concurrence, au même titre que la confiance des consommateurs à l’égard de votre entreprise.

 

Comment atteindre l'excellence opérationnelle 3 MÉTHODES POUR Y PARVENIR  Obtenir le livre blanc

 

2. Développer la maturité de gestion de la performance

Le Baromètre 2022 de la Performance des Organisations, un rapport d’enquête basé sur 600 organisations au Québec et en France, démontre que seulement 17 % des entreprises ont atteint un seuil de maturité « pertinente » ou « agile » en matière de performance. La majorité se situe entre les niveaux 2 et 3 des 5 échelons de ce calculateur.

Graphique | Maturité des organisations en gestion de la performance | Source : Baromètre 2022 de la performance des organisationsSource : Baromètre 2022 de la Performance des Organisations

Soyez au rendez-vous en agissant de façon proactive face aux tendances plutôt qu’en étant à leur merci. Pour améliorer la gestion de votre organisation, inspirez-vous des meilleures pratiques qui systématisent la mesure d’indicateurs de performance autres que financiers.

 

 

Comment améliorer votre performance EN MISANT SUR LE  MANAGEMENT Obtenir le livre blanc

 

3. Accélérer la transition technologique

Les périodes d’incertitude économique comme celle que nous vivons à l’heure actuelle entraînent des défis, mais aussi, des opportunités de nouveaux marchés à conquérir. La transformation digitale peut être TRÈS utile.

Les avantages d’une stratégie numérique bien élaborée sont nombreux et prouvés :

  • Meilleure visibilité et gestion des ressources

  • Agilité accrue de l’organisation pour s’adapter aux imprévus

  • Réduction des coûts

  • Gestion plus fluide de la chaîne d’approvisionnement

  • Une meilleure expérience client et une plus grande confiance des consommateurs

  • Productivité maximisée

  • Développement plus rapide des produits

  • Meilleure planification des ressources humaines

 
DES TOURNÉES TERRAINS PLUS EFFICACES  GEMBA WALK 4.0 Téléchargez la brochure
 

Vous êtes pressé ? Enregistrez cet article au format PDF.

Fatigué de faire défiler les pages ? Téléchargez une version PDF pour faciliter la lecture hors ligne et le partage avec vos collègues.

Enregistrez cet article au format PDF.

 

Gel des investissements pendant une récession économique : ne tombez pas dans le piège

Une enquête menée par la firme KPMG auprès de 503 petites et moyennes entreprises indique que 61 % d’entre elles ont pris des mesures préventives pour atténuer les risques à court terme d’un ralentissement économique.

Ces mesures vont d’une suspension du recrutement à l’interruption temporaire des plans de transformation numérique :

  • Quatre chefs de la direction canadiens sur dix (41 %) ont instauré un gel de l’embauche et près de la moitié (49 %) envisagent de réduire leur effectif au cours des six prochains mois.

  • 37 % d’entre eux ont mis en veille leurs démarches de transformation numérique afin d’atténuer les risques de la récession économique à court terme, et le tiers de ces personnes envisagent de faire de même au cours des six prochains mois.

Dino Infanti, partenaire fiscal chez KPMG au Canada explique que même si ces mesures contribuent à la résistance des entreprises en temps de récession, la croissance à long terme requiert l’emploi ou le maintien des stratégies et des investissements.

Il s’agit d’essayer de trouver le juste équilibre entre une période de récession potentielle — gérer les coûts et les flux de trésorerie, prendre une pause dans le numérique — mais reconnaître que toutes ces choses sont d’une importance cruciale pour atteindre la croissance, continuer à investir et réinvestir dans le numérique, la transformation, le développement des talents, etc.

Dino Infantipartenaire fiscal chez KPMG au Canada

 

Pour Stephanie Terrill, associée chez KPMG, les entreprises devraient plutôt suivre l’exemple des PME, qui sont moins nombreuses à interrompre temporairement leur transformation numérique.

Les chefs de file du numérique savent qu’en intégrant l’agilité, la réactivité et la souplesse à leur modèle d’exploitation et à leur culture d’entreprise, ils sauront susciter la confiance des employés et des clients, stabiliser leur chiffre d’affaires et réduire l’érosion de leurs revenus. [...] Il existe des façons de conserver votre avantage concurrentiel et d’améliorer la productivité et l’efficacité opérationnelle sans avoir recours à des solutions extrêmes.

Stephanie Terrillassociée et leader d’unité administrative, Services-conseils — Management chez KPMG au Canada.

CONTACTEZ NOS EXPERTS

Être 26 % plus productif, ça ne ment pas

Par exemple, pour le manufacturier PH Tech, investir dans l’adoption de meilleures pratiques de gestion, dans l’optimisation des processus et dans un logiciel de numérisation du management a eu l’effet d’augmenter la productivité d’une usine de plus de 26 %.

Les gains opérationnels ont d’ailleurs permis de réaliser des économies de ressources humaines de 2 % et de réduire son ratio opérateur/machine, une nécessité alors que le taux de chômage est tellement bas que tous les secteurs d’activité sont en pénurie de main-d’œuvre.

 

Plus de témoignages et de détails sur la démarche d’amélioration de la performance de PH Tech dans cet article.

 

C’est maintenant que ça se passe

Les gens pensent souvent qu'ils sont trop occupés pour investir dans le renforcement de leurs opérations et de leur gestion. Cependant, c'est lorsqu'une entreprise est soumise à la pression la plus forte que nous pouvons le plus efficacement identifier les faiblesses et optimiser les processus. En revoyant nos façons de faire avec les employés et les infrastructures actuelles, nous pouvons offrir aux équipes un peu de répit, une meilleure capacité et une plus grande agilité.

Antoine Drapeau-PerreaultAssocié, Proaction International

Ne soyez pas pris de cours lorsque le vent tournera. Commencez dès maintenant à planifier vos prochains mois.

  • Faites faire un audit de vos processus et de votre maturité technologique afin de savoir où et comment investir.
  • Investissez dans vos employés pour que ceux-ci développent les bons réflexes de gestion.
    Des bases solides vous permettront de traverser la tempête plus sereinement.

CONTACTEZ NOS EXPERTS

Programmes de subventions gouvernementales : des aides à ne pas négliger durant une période de récession

Les différents paliers gouvernementaux proposent fréquemment des programmes de subventions pour la formation de la main-d’œuvre et l’implantation de nouvelles technologies.

Ces programmes peuvent servir à couvrir une bonne partie des coûts de formation et de coaching offerts par Proaction International, mais aussi, la mise en place d’un système de gestion quotidienne comme UTrakk.

Nous vous invitons à contacter vos instances locales pour savoir si des programmes existent sur votre territoire.

Programme « MFOR » pour les entreprises du Québec

Au Québec, c’est le programme de Mesure de formation de la main-d'œuvre (MFOR) d’Emploi Québec qui est offert au PME. Ce programme se décline en deux volets :

  • Volet « petits projets » : 50 % à 85 % des frais admissibles sont couverts (formateurs externes — comme Proaction International — et le salaire des employés formés) et peuvent aller jusqu’à 100 000 $ de dépenses.

  • Volet « grands projets » : pour les projets s’étalant sur 2 ans ou plus, 50 % des frais admissibles sont couverts, pouvant aller jusqu’à 2 000 000 $ de dépenses.

 

Voici quelques exemples de programmes de formations offerts par Proaction International qui peuvent être couverts par le programme MFOR :

Notez que les subventions du programme MFOR sont sujettes à changements et dépendent d’enveloppes budgétaires fixes. Nous vous invitons donc à agir plus tôt que tard, pendant que les fonds demeurent disponibles.

Il peut parfois être complexe de naviguer à travers les différentes aides financières dont vous avez droit. Toutefois, des firmes partenaires comme Ayming Canada, spécialiste dans l’obtention de subventions gouvernementales, sont là pour vous accompagner dans ce processus afin que vous passiez moins de temps à remplir des formalités et plus de temps à gérer vos opérations !

Jean-Philippe Raiche

Jean-Philippe Raiche

Associé, stratégie et développement Associé chez Proaction International, M. Raiche détient des diplômes d'études supérieures en en génie mécanique et qualité. Expert en intégration efficace des bonnes pratiques de performance et d’excellence, il a accompagné plus de mille entreprises en Amérique et en Europe depuis 25 ans en plus de présenter des conférences et de collaborer à plusieurs ouvrages sur la qualité et la performance.

Prêt pour des opérations qui résisteront à une période de récession ?

Discutons aujourd’hui de votre plan d’action pour rendre vos opérations à l’épreuve d’une crise économique et plus performantes à long terme.