Retour

Balado – La nouvelle génération de managers du secteur de l’agroalimentaire

Notre directeur général pour les États-Unis, Philippe Gautrin, s'est plongé dans une discussion sur la prochaine génération de managers de l'industrie alimentaire avec Chris Campbell, à la barre du balado Food Institute Podcast. Ensemble, ils ont mis en lumière l’importance de la formation des managers du secteur de l’agroalimentaire et l’impact qu’elle peut avoir sur la main-d’œuvre.

[Contenu audio en anglais]

Qu'est-ce que le management dans l'industrie alimentaire a de particulier ?

Dans la mesure où les employés demeurent la fondation de toute entreprise et ce, en particulier dans le secteur agroalimentaire, une place de choix doit absolument leur être accordée dans les efforts déployés pour garantir un impact durable sur les performances de l’entreprise.

Toutefois, le secteur agroalimentaire n’est pas de tout repos, loin de là. Les employés doivent travailler de longues heures pour assurer des opérations en continu 24 h 24, 7 j sur 7, souvent dans des environnements réfrigérés, sans compter les tâches manuelles, etc. On ne s’étonne donc pas de constater que le moral des employés dans ces établissements soit généralement plus bas que ce que l’on observe dans d’autres secteurs.

Les dirigeants du secteur de l’agroalimentaire doivent donc être particulièrement à l’écoute de leurs employés et proactifs avec eux afin de les retenir dans leur organisation. En particulier ceux qui travaillent dans les environnements difficiles. Au-delà du salaire, qui a certainement un impact, une bonne gestion est l’élément le plus décisif à long terme pour retenir les employés. À l’inverse, la mauvaise gestion compte parmi les principales raisons pour lesquelles les gens quittent l’organisation pour laquelle ils travaillent.

Les managers doivent apprendre à se soucier des autres, à communiquer, à écouter, à donner de la rétroaction, etc. Ils sont appelés à adopter un leadership serviteur, un paradigme aux antipodes de l’ancien modèle de gestion. C’est là tout l’enjeu du coaching de gestion.

La mobilisation des managers entre également en ligne de compte! Lorsque les entreprises investissent dans leurs dirigeants de première ligne, ceux-ci sont plus à l’aise dans leurs fonctions et responsabilités et se sentent à la fois utiles et valorisés. Dans le cadre du mouvement de la grande démission, de nombreuses personnes quittent leur poste de gestion pour réduire les impacts négatifs du stress sur leur vie.

Donner aux managers les moyens d'être de véritables leaders pour leurs équipes et d'avoir un impact tangible sur les performances de l'entreprise change la donne en termes de motivation des managers et des employés.

 

Qu’en est-il des futures générations de managers?

Les jeunes générations veulent une gratification instantanée, et elles ont soif de défis. - Philippe Gautrin, DG USA chez Proaction International

Philippe propose quelques pistes pour y parvenir :

  • Leur consacrer régulièrement du temps pour leur donner des objectifs et faire un suivi sur ces objectifs, ainsi que les récompenser pour leurs réalisations.

  • Les impliquer dans des initiatives d’amélioration continue, en leur donnant la parole pour identifier les inefficacités et les mettre au défi de trouver des solutions et de les mettre en œuvre.

  • Attirer les technophiles en délaissant les blocs-notes, Post-Its et documents Excel au profit d’outils technologiques qui leur parlent et de la gamification.

 

Pour en savoir plus, écoutez la conversation intégrale!

 

Nouveau call-to-action

 

Équipe Proaction International
Sujets: Développement du leadership